C’est parti !

Octobre 2019 – le démarrage.

C’est chose faite : le CDI est derrière moi, l’activité salariée aussi, et le moment tant attendu de pouvoir me plonger corps et âme dans ce projet, dans un coin de ma tête de longue date, mais longtemps repoussé, est arrivé. Et ma première réflexion est que je veux que ce moment soit pleinement vécu, et ne soit pas parasité par d’autres envies, par une fatigue et de la tension accumulées pendant tous ces derniers mois. C’est donc après quelques semaines de repos, dénuées de culpabilité, à profiter de la maison – fait rare jusqu’ici ! -, à voir les gens que j’aime et à faire à nouveau quelque chose de mes dix doigts (le jardin m’en remercie), que je me lance dans l’aventure de l’entrepreuneuriat.

La première question qui s’impose est « par où? ». Par où commencer ? Par où aller ? Vers où et qui se tourner ? Si je n’ai pas de doute sur la vision qui m’anime, j’en ai sur tout le reste. Une société à gérer ? Une équipe à manager ? Des finances à contrôler ? Un service de qualité à proposer ? Concilier valeurs et rentabilité ? Tout est nouveauté et tout est source d’une multitude de questions.

Quel forme juridique choisir ? Comment estimer les charges pour constituer un business plan ? Quelles sont les normes de la restauration ? Quelles structures peuvent accompagner la création de l’entreprise ? A partir de quand dois-je faire appel aux services de professionnels – comptable, avocat… ? Quel calendrier dois-je suivre : faut-il créer d’abord la société ? ou bien faut-il que sur le papier tout soit prêt avant d’entamer quelque démarche ? Quand faut-il recruter ? Quand faut-il chercher un local ? Avant ou après l’obtention de financement ? Quelles solutions de financement choisir ? Etc. Etc.

C’est faute de trouver des récits variés et détaillés d’aventures entrepreneuriales semblables (sur le papier tout du moins, car de vive voix, nombreux sont ceux et celles prêt-es à partager leur expérience) que j’ai souhaité lancer ce blog. Une façon de raconter le processus de création d’une entreprise, avec ses questions, ses progrès, ses erreurs, et, je l’espère un jour, ses conseils.

L’occasion aussi de mesurer l’avancée du projet : la route s’annonce belle mais longue et sinueuse, et probablement qu’il sera plus d’une fois nécessaire de jeter un regard en arrière pour réaliser le chemin parcouru, quand le reste de la route semble interminable !

Enfin, j’ai extrêmement hâte de pouvoir vous conter la naissance du Café – ce n’est pour le moment qu’un projet sur le papier, des liasses de recherche en tout genre, un rêve encore distant, mais chaque jour nous rapproche un peu plus de celui où il ouvrira ses portes, les vraies, pour accueillir ceux et celles de passage. Alors… à bientôt !